La gestion intégrée des espaces verts

Aborder les espaces verts comme un ensemble complexe et vivant n’ayant pas les mêmes usages et donc les mêmes besoins selon les zones et les saisons, permet de réduire les interventions d’entretiens, les intrants et la production de déchet, mais aussi de favoriser la biodiversité.

Par exemple sur l’image ci-dessus, il est possible de voir la floraison d’une orchidée dans une pelouse autour d’un parking. Si la pelouse est taillée trop régulièrement l’orchidée ne fleurira pas, ne nourrira aucun insecte et finira par disparaitre.

L’objectif est donc de faire le point sur les besoins réels d’entretien des espaces verts en créant un zonage et en intégrant les cycles naturels de la faune et de la flore.

Ainsi il est possible de réduire les coûts d’entretien en réduisant les interventions et en les concentrant sur les espaces et les périodes prioritaires (zone de passage… automne pour ramasser les feuilles…)

Retrouver toutes les actions d’amélioration et d’écoconception que vous pouvez mettre en œuvre dans votre structure grâce à l’outil ISOKEY.

Réduire la toxicité des matières utilisées

Réduire la toxicité des matières utilisée est une solution d’éco-conception qui présente plusieurs intérêts.

  1. Le premier intérêt et le plus évident est la mise en conformité par rapport à la réglementation, et en particulier aux directives

Pour REACH il est important de surveiller la liste des substances candidates dans l’annexe XIV. Ces substances étant susceptibles d’être soumises à restriction voire interdite à court ou moyen termes, une veille attentive est donc nécessaire.

Il est primordial de réfléchir le plus tôt possible à leur suppression ou substitution.

  1. Le second est la simplification de la gestion en interne, si l’entreprise n’a plus de produit toxique, cela simplifie grandement le travail au quotidien car il n’est plus nécessaire d’avoir une procédure contraignante avec une armoire spécifique pour les produits chimiques, des protocoles d’usage avec des équipements de protection individuels, une benne spécifique pour les déchets dangereux pour les emballages et les pertes des produits toxiques… Bien évidemment les coûts s’en trouvent réduit.
  2. Le Troisième est la gestion du risque et le bien être des opérateurs, si l’entreprise n’a plus de produit à risque, tout le monde travail plus sereinement, sans exposer les collègues et soi-même à des produits potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement

Pour exemple la société Hilti a réduit la toxicité de ses cartouches de scellement pour fer à béton, permettant à leurs utilisateurs de ne plus avoir de bennes à déchets dangereux sur le chantier, réduisant ainsi pour ses clients les coûts associés au traitement de la cartouche vide en fin de vie, et bien sûr répondant aux exigences environnementales des chantiers HQE, BREAM, LEED, etc.

Source : www.hilti.fr/r4835

Retrouver toutes les actions d’amélioration et d’écoconception que vous pouvez mettre en œuvre dans votre structure grâce à l’outil ISOKEY.

Rédiger un plan de vigilance

Adopté en février 2017, le devoir de vigilance demande aux entreprises de plus de 5000 salariés en France ou plus de 10000 Salariés dans le monde en incluant les filiales, de rédiger un plan de vigilance. Ce plan de vigilance demande :

  • De cartographier les risques par pays et de les hiérarchiser,
  • D’évaluer la situation des filiales, des sous-traitants et des fournisseurs
  • De mettre en place des actions adaptées d’atténuation des risques
  • De mettre en place un dispositif de suivi d’indicateurs et un mécanisme d’alerte

Les entreprises de plus petites tailles n’y sont pas contraintes, mais il semble intéressant d’anticiper aux mieux ces questions pour réduire son empreinte sociale et environnementale et éviter tout scandale.

Plus d’information : LOI n° 2017-399 du 27 mars 2017 relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre

Retrouver toutes les actions d’amélioration et d’écoconception que vous pouvez mettre en œuvre dans votre structure grâce à l’outil ISOKEY.